Société,  Travail

L’inégalité en entreprises marocaines : vérité ou simple cliché ?

L’inégalité en entreprises :

Nous jugeons au quotidien autant que nous l’avouerons et réfléchissons beaucoup moins que l’on devrait. Nous casons avec ou sans humour, les gens au grès de nos humeurs. Le monde professionnel n’échappe pas à la règle.

Les femmes sont dites sensibles mais engagées, les hommes indisciplinés mais fougueux. Les développeurs sont préférés « hommes et célibataires ». Les assistantes commerciales sont classées par ordre de présentabilité. Quant aux managers, selon le nom, la renommée ou simplement le salaire demandé. Ce que je viens d’avancer, n’est pas une spéculation, mais n’échappe pas pour autant à un stéréotype. Ce que nous affirmons n’est pas nécessairement général. J’ai moi même été développeur et ai rencontré de superbes geekettes. J’ai rencontré des assistantes commerciales aussi habiles que présentables. Et j’ai également été témoin de l’incompétence de managers H/F. Concevoir une règle générale des recrutements ou réussites selon le sexe serait cesser de croire aux compétences et aux aptitudes de chacun. Nous ne nous réduisons pas à des différences de gènes.

Certains se vendent mieux et travaillent plus ardemment, tandis que d’autres n’ont toujours pas eu l’occasion de faire leurs preuves ou ne sont simplement pas adaptés au poste.

L’inégalité dans le milieu professionnel ne date pas d’aujourd’hui et ne nous touche pas exclusivement. Mais n’est-elle pas simplement le fruit d’une habitude, de clichés et de fausses excuses ?

L’Homme peut être sensible mais efficace comme il/elle peut être un échec total en termes de gestion de stresse ou de relations humaines. C’est du cas par cas. Ce n’est pas parce que l’on a obtenu un salaire inférieur à l’autre que c’est forcément de la discrimination. Négocier peut être un défi pour certains, et un « hchouma » pour d’autres. Certains ont le syndrome de l’imposteur. D’autres ont celui d’être de gros imbéciles. Mais il n y a pas de règle générale. Une amie s’amusait toujours à me rappeler les différences entre hommes et femmes dans le milieu professionnel. Elle disait :

Une fille quand elle va passer un entretien d’embauche ou d’évaluation, se plaindrait que l’on reconnaisse pas son engagement et ses résultats. Elle aimerait que son manager vienne de lui même la féliciter, l’augmenter, la promouvoir. Elle sortirait en rogne si les choses ne se passent pas comme elle le souhaitait et elle ferait la gueule ou quitterait l’entreprise, pour une autre qui la comprendrait mieux.

Tandis que pour ces messieurs, il en est toute autre histoire :

Les garçons quant à eux, feront l’éloge de leur accomplissement, vanteront leurs mérites et feront part de leurs attentes. Ils négocieront du mieux qu’ils pourront pour obtenir un résultat optimal, sinon ils se mettront à chercher mieux.

Ce qu’elle disait n’était pas faux. Mais ce n’était pas une vérité absolue non plus. Nous avons tous des personnes autour de nous plus susceptibles de jouer le premier que le second rôle. Et ils ne sont pas forcément du même sexe.

Nous façonnons notre monde et nous limitons les uns les autres dans cette frénésie de clichés et de stéréotypes. Nous souhaitons cerner l’Homme et le caser pour dompter son imprévisibilité. Et en faisant cela, nous nous freinons à avancer ensemble, à nous mesurer l’un à l’autre, à nous dépasser. L’empathie peut être un véritable atout pour certains postes (et l’est certainement dans la vie de tous les jours) et la rigidité dans d’autres. Nous ne pouvons pas exceller dans tout ce que nous entreprenons. Et nous ne pouvons pas tout être à la fois.

Mais nous pouvons au moins garder à l’esprit, que soutenir son prochain ou du moins juste ne pas le saboter par peur de la concurrence ou par égocentrisme, peut faire la différence. Les débutants ont le droit d’être débutants et les experts devraient mériter leur titre. Donnons à chacune et chacun la chance de faire leurs preuves et n’hésitons pas à privilégier compétences et honnêteté au dépend d’un faux semblant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *